pharmacien avec masque
Posez une question
à votre pharmacien
klorane offre

Incontinence urinaire, discutons-en.

Incontinence urinaire, discutons-en.

Nous avons des solutions pour lutter contre les fuites urinaires qui peuvent être inconfortables, renseignez-vous.
Publiée le 25/10/2016


S'il y a un bien un sujet difficile à aborder en consultation, c'est celui des troubles urinaires. Sujet tabou mais qui concerne pourtant 1 femme sur 3. Et pourtant les traitements pour les fuites urinaires ont énormément progressé. 

L'incontinence urinaire, c'est quoi ?

Elle se caractérise par une perte involontaire d'urines par les voies naturelles. Sur certaines personnes, il s'agit juste de quelques gouttes autrement dit « fuite urinaire » et pour d'autres, il s'agit de la totalité des urines contenues dans la vessie. 

On en distingue 4 types : 

- L'incontinence urinaire à l'effort (IUE): fuite provoquée suite à un effort

- L'incontinence de circonstance : c'est la plus fréquente. Elle peut être due à un médicament qui diminue le seuil de vigilance, due à une mauvaise qualité de l'environnement, ou encore à l'incapacité à se lever, l'immobilisation.

- L'incontinence urinaire par instabilité vésicale : fuites abondantes, pollakiurie (besoins d'uriner trop fréquents)

- L'incontinence urinaire par rétention chronique : la vessie se vide mal et pas complètement. Elle touche principalement les hommes. 

Comment y remédier ? 

Voici quelques conseils et astuces pour mieux vivre avec des fuites urinaires :

- N'arrêtez pas de boire

En effet, les personnes souffrant de fuites ont tendance à se dire :  « Je vais moins boire comme ça j'aurais moins de fuites ». C'est tout le contraire ! Votre urine risque alors d'être plus concentrée, irritant ainsi la vessie.

- Facilitez l'accès

Avec l'âge, les personnes ont tendance à se lever plus souvent la nuit pour aller aux toilettes, ce qui est normal, et si celles-ci sont difficiles à accéder, tel qu'un couloir assez long ou peu de lumière pour voir où nous marchons, cela peut dissuader la personne et ainsi aggraver son incontinence.

- Faites de l’exercice 

Des exercices du périnée permettent d'améliorer le contrôle de la vessie. Ce type de kinésithérapie est généralement considéré comme le premier traitement contre l'incontinence d'effort.

Selon une enquête, cette procédure soignerait jusqu'à 70 % des incontinences légeres à modérées en effectuant régulièrement et correctement des exercices du plancher pelvien pendant 3 à 6 mois.

- Surveillez votre alimentation

En effet, il existe une liste d'aliments à éviter si l'on veut diminuer les risques de fuites. Biensûr, aucun de ces aliments ne vous est interdit, mais restreindre leur consommation peut vous aider à les réduire. 

De manière générale, évitez de manger trop sucré ou trop gras : l’embonpoint augmente le risque de fuite, car les graisses abdominales augmentent la pression vésicale.

Evitez au maximum le chocolat. Le cacao est un excitant qui risque de titiller votre vessie et de provoquer des envies pressantes.

Les agrumes et les tomates : en irritant votre vessie, ils vous font multiplier les allers-retours aux toilettes.

Le soir, pour éviter de trop se relever la nuit, éviter de boire du thé, de l'alcool, du café, des tisanes, des sodas ainsi que des aliments à base d'aspartame.

- Eviter le tabac

La fumée expose la personne à un risque de toux chronique ce qui peut entraîner une incontinence urinaire ou aggraver une incontinence existante.

- Utilisez des changes

Concernant les protections anatomiques : 

Les protections anatomiques pour incontinence peuvent être directement placées dans le slip ou la culotte ou être maintenue par des slips de maintien ou slips filets élastiques.

Elles sont utilisées pour tous types d'incontinences ou de fuites urinaires et concernent aussi bien l'homme que la femme. 

Sexe de la personne : homme/femmes 

Degré d’autonomie : personnes autonomes, semi autonome, non autonomes 

Importance de l’incontinence : légère à sévère